Russie

 

             Pèlerinage "Camp St Régis"

 

Saint Régis et les 2 Ours en marche

sur une mélodie de Rachmaninov, opus 3, prélude n°2

 

Août 2021 : Côte Baltique de Gdansk à Saint Pétersbourg

 

Dates probables : du 11 au 25 août 2021 (selon disponibilité des vols aériens)

 

Parcours : de Gdansk à St Pétersbourg, en passant par Kaliningrad (Koenigsberg), les trois pays baltes et l'isthme de Courlande ; pour terminer par l'ilôt monastique de Valaam.

 

Vols au départ de Bruxelles et Paris. Trajets en autocar. Pré / post -acheminement prévu depuis Caen. Hébergement en hôtels de qualité.

Passeport valide jusque mars 2022.

Formule ouverte à toutes personnes en bonne santé, de 17 à 77 ans, voire un peu plus !

 

Nous fêterons les 25 ans du Camp St Régis.

 

Contact :  Sr Catherine Déom - Communauté Notre Dame de Fidélité

14440 DOUVRES LA DELIVRANDE   -    Tél. 06 67 30 69 15   -    Email : 

Camp.Saint.Regis@congregation-notre-dame-de-fidelite.com 

         ou bien : via la boite de contact de ce site internet.

         

avec le concours de l'agence : Tsar Voyages.

Description du parcours et modalités pratiques
Projet St Régis 2021 (en bref).pdf
Document Adobe Acrobat 300.8 KB

Précédemment

Retour sur 2019 : de Kazan à l'Anneau d'Or, le long de la Volga

 

Remontant la Volga sur une distance de 800 km, sept villes où nous sommes passés : KAZAN, TCHEBOKSARY, NIZHNI-NOVGOROD, VLADIMIR & SOUZDAL, SERPOUKHOV et MOSCOU.        

 

Memento de Julie et Sérafim.pdf
Document Adobe Acrobat 381.5 KB

Retour sur 2016 : à travers les steppes méridionales

 

  • ORENBOURG
  • SARATOV
  • VOLGOGRAD
  • TOULA
  • MOSCOU

 

Coordinateurs de notre accueil :

 Mgr Clemens Pickel, évêque du diocèse catholique de SARATOV sur la Volga, et P. Michal Mrzyglod ; P. Piotr Lakheta, curé de ND de Lorette, paroisse d'ORENBOURG, Oural du sud ;  P. Viatcheslav Kovalevski, responsable du Mouvement de la Jeunesse Orthodoxe de Toula.  VOLGOGRAD et MOSCOU, hauts-lieux de mémoire, nous ont permis de découvrir des pages glorieuses et tragiques de l'histoire de la Russie.

 

Nous avons fêté les 20 ans du Camp St Régis à Bogoutcharovo

sur les terres du Slavophile Alexis Khomiakov dans la région de Toula

avec des paroissiens et amis de longue date.

 

Retour sur l'hiver 2014 :

En route pour le grand Nord : Baptême du Christ à Vorkouta

Echo dans la gazette locale.pdf
Document Adobe Acrobat 710.4 KB
Mgr Pitirim, l'évêque local, témoigne.pd
Document Adobe Acrobat 388.9 KB
Un prêtre français témoigne.pdf
Document Adobe Acrobat 517.6 KB

 

Qu'est ce que le Camp Saint Régis ?

But :

Tout est pensé dans l'objectif de développer l’amitié durable entre nos Eglises. 

Expérience en immersion, qui tel un pont permet de s’ouvrir à une tradition chrétienne sœur : l'orthodoxie, par la participation à la liturgie byzantine ... sans oublier l' Eucharistie catholique. Temps fort de vie fraternelle, échanges spirituels, visites culturelles.

 

Pour qui ?

Dans une perspective volontiers intergénérationnelle, nous invitons étudiants, jeunes professionnels ou seniors dynamiques à nous rejoindre.  Nous partions souvent à douze, mais ce peut être davantage, autour d'une vingtaine. Langue russe souhaitée, mais pas obligatoire ; un peu d' allemand ou d'anglais ne nuit pas.

Quelques liens

- l'expérience de La Viale (Bruxelles - Lozère) qui a inspiré notre expérience St Régis

 

- découvrir l'éparchie de Toula

 

   en particulier

   avec ces jeunes pèlerins russes à la découverte de leur histoire religieuse :

   ou comment se familiariser avec l'atmosphère habituelle du Camp St Régis

 

 - le monastère bénédictin de Chevetogne en Belgique,

   où la liturgie est célébrée conjointement en rites latin et byzantin

 

quelques photos 

Larissa, jadis étudiante russe à Paris, témoigne

     La découverte d’un pays étranger permet de vivre pleinement la beauté de la vie dans tous les domaines. A l’étranger, on découvre ce qu’on n’apprendra jamais chez soi. Au premier regard, tout est différent. Progressivement je découvre des phénomènes de fond, émouvants et frappants, qui réveillent les mouvements de l’âme, élargissant l’horizon spirituel.

    Habitant au foyer d’étudiantes tenu par les Sœurs à Paris, j’observe avec grand intérêt la vie religieuse (chez nous, on dirait « monastique »). Je savais bien comment vivent les moniales orthodoxes, leur mode de vie tellement strict, rempli de privations et d’abstinences. Je me demandais comment vivent les religieuses catholiques d’ordres apostoliques. En fait, c’est pareil : les religieuses donnent leur temps, se donnent avec dévotion et fidélité au service de l’Eglise du Christ. Au bout d’un certain temps, j’ai réalisé que la télévision, l’absence de « jeûne éternel » ne les empêchait pas d’avoir l’esprit vivant des apôtres.

     C’est seulement en partageant avec les religieux et les laïcs, les moments de prière, le travail et d’autres activités, la joie et l’ennui, que j’ai réalisé que nous sommes frères et soeurs en Notre Père céleste, que nous n’avons pas à diviser mais à unir, à rassembler, pour rester chacun fidèle à son chemin personnel et pour mener la vie digne des baptisés : un seul corps, c’est à dire l’Eglise fondée par le Christ.

 mise à jour : 23 juillet 2020

Animation visuelle dans la chapelle Lalique

Audioguide de la Chapelle Lalique

Liens externes